Sénatoriales de l’Indre – La France insoumise envoie un questionnaire aux candidats

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alors que les élections sénatoriales ont lieu le dimanche 27 septembre, les insoumis de l’Indre envoient un questionnaire aux candidates et candidats. Le but : connaître leur position sur une série de grandes questions. Nous publierons sur « Ouste ! » les réponses reçues.


Adresse de la France insoumise aux
candidats aux élections sénatoriales 

Le dimanche 27 septembre, auront lieu des élections sénatoriales. La France insoumise ne présentera pas de candidats. Nous le faisons en cohérence avec notre programme L’Avenir en Commun. Celui-ci propose comme point central un coup de balai général sur les institutions de la Cinquième République, au premier rang desquelles, le Sénat. Le Sénat est une assemblée qui n’est pas élue par le peuple mais par des « grands électeurs », qui n’ont d’ailleurs rien demandé. Pourtant, il a le pouvoir d’écrire la loi. Alors qu’on refuse que le peuple le fasse directement via des référendums d’initiative citoyenne ! Cette aberration démocratique devra à nos yeux être supprimée par une Assemblée constituante qui écrira la constitution de la Sixième République. 

Pourtant, aujourd’hui, le Sénat existe. Pour les élus municipaux, cela signifie l’obligation de faire un choix, un vote. Lors de la prochaine élection présidentielle, qui décidera de l’avenir du peuple français, les insoumis comptent faire gagner un programme de bifurcation écologique, de justice sociale et de renouveau démocratique. Si nous y parvenons, il faudra prendre des mesures d’urgence sociale et écologique, dans le cadre des institutions de la Cinquième République. Les sénateurs élus le 27 septembre prochain auront à se prononcer sur ces décisions. Cela nous intéresse donc de savoir comment ils se positionnent. 

Bien sûr, nous ne voulons imposer à personne qui n’y appartient le programme complet de la France insoumise. Nous nous adressons aux candidats à l’élection sénatoriale pour savoir s’ils partagent avec nous des causes communes. Ces causes communes concernent le partage des richesses, le partage du pouvoir et la protection de nos biens communs. Nous espérons recevoir le plus de réponses possibles. À l’issue de cette consultation, la France insoumise de l’Indre dira, si elle soutient ou non des candidats pour l’élection sénatoriale. 

Chers candidates et candidats à l’élection sénatoriale. En cas d’élection comme sénateur le 27 septembre prochain, soutiendriez-vous les mesures suivantes, dans le cas où elles seraient présentées devant votre assemblée : 

  1. Le rétablissement de l’impôt sur la fortune ?
  1. L’abrogation de la loi El Khomri et des ordonnances Pénicaud sur le code du travail ? 
  1. La reconnaissance du vote blanc à toutes les élections, l’instauration de référendum d’initiative citoyenne ?
  1. Le rétablissement des 35h réelles et l’ouverture d’un dialogue national sur les 32h ?
  1. Un plan de recrutement dans la fonction publique incluant au moins 60 000 soignants dans l’hôpital public et 60 000 professeurs dans l’éducation nationale ?
  1. La création de pôles public de l’énergie (EDF et Engie) et des transports (SNCF) au service de la planification écologique ?
  1. L’interdiction du glyphosate et des néonicotinoïdes ? 
  1. La désobéissance de la France à la directive européenne sur les travailleurs détachés ? 
  1. Une loi sur l’égalité entre les femmes et les hommes incluant l’égalité devant le congé parental, des mesures étendant les sanctions en cas de non respect de l’égalité salariale et une programmation pluriannuelle de moyens supplémentaires pour la lutte contre les violences sexistes et sexuelles ? 
  1. Une loi faisant de l’eau un bien commun et consacrant sa gestion 100% publique ? 

Par ailleurs, nous souhaiterions connaitre également votre positionnement sur plusieurs enjeux qui vont concerner le Sénat d’ici la fin du quinquennat Macron. Soutiendrez-vous l’extension de la parité pour les scrutins et les exécutifs locaux ? Défendrez-vous un rééquilibrage des dotations de l’Etat aux collectivités entre rural et urbain ? Et les indiens pourront-ils compter sur votre soutien dans leurs lutte pour le maintien de l’emploi et des services publics partout dans leur département ?


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire