Une mairie dans l’Indre rend les masques gratuits à l’école

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fortement critiqué pour son silence pendant tout l’été, Jean-Michel Blanquer s’est finalement exprimé, dix jours à peine avant la rentrée scolaire. En effet, jusqu’au 20 aout, les dizaines de milliers d’écoles du pays préparaient la rentrée sur la base d’un protocole sanitaire fortement allégé adopté en juillet. Celui-ci ne prévoyait ni masques, ni allègement des effectifs alors même que le mois d’aout a été marqué par une reprise des contaminations de coronavirus.

Les masques obligatoires

Principale mesure : les masques seront obligatoire pour tous les élèves à partir de 11 ans. Ainsi, tous les collégiens et les lycéens devront porter le masque pendant leurs cours. Evidemment, cette nouvelle obligation représente une charge financière supplémentaire pour les familles. Mais le ministre de l’éducation nationale a confirmé qu’il ne comptait pas rendre gratuit pour lesdits élèves ces masques. Une contradiction avec le principe de gratuité de l’école publique qui ne semble pas contrarier ce gouvernement. Il reste en cela fidèle à la ligne qu’il tient depuis des mois qu’il refuse, à la demande des députés de la France insoumise, de rendre les masques gratuits. Et cela malgré le fait que le cout des masques pour une famille avec 2 enfants revient à 340 euros par mois.

Une initiative de la mairie du Pont-Chrétien-Chabenet

Dans l’Indre, une petite mairie a décidé de prendre les devants face à l’inaction de l’Etat. Le-Pont-Chrétien-Chabenet, village de 900 habitants dans l’agglomération d’Argenton, l’a annoncé sur sa page Facebook le 22 aout. La mairie fournira à tous les élèves concernés par l’obligation de porter un masque, un kit de 3 masques lavables. De quoi soulager les familles de cette commune à l’heure où le cout hors masques de la rentrée scolaire est déjà en hausse de 10%.

Le-Pont-Chrétien-Chabenet a connu une alternance lors de la dernière élection municipale. C’est une liste citoyenne mettant en avant la justice sociale et l’écologie qui est arrivée aux manettes à l’issue du scrutin. Guillaume Chaussemy, le nouveau maire d’une liste sans étiquette s’était confié dans nos colonnes peu avant sa prise de fonction. En 2017, il avait soutenu la candidature de Jean-Luc Mélenchon pour l’élection présidentielle.

Pour s’engager à la France insoumise dans l’Indre :

Vous pouvez également partager cet article sur les réseaux sociaux en cliquant sur les boutons ci-dessous.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire