CHÂTEAUROUX – Mylène Wunsch (RN) soutient Julien Odoul, l’homme qui déteste les musulmans

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vendredi 11 octobre, Julien Odoul, un élu du Rassemblement national (RN) au Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté a provoqué la colère de tous les républicains par le racisme cruel auquel il s’est livré dans cette assemblée. Une classe était là pour observer le fonctionnement de cette institution. Une sorte de cours d’éducation civique délocalisé. Quand soudain, dans une intervention indigne de son mandat, Julien Odoul a exigé l’expulsion d’une maman accompagnatrice de la classe, au motif qu’elle portait un voile. Son agressivité à l’égard de cette femme, qui n’avait enfreint aucune loi et se trouvait là bénévolement pour permettre à des enfants de l’école publique de voir le fonctionnement d’un Conseil régional, fut telle qu’elle provoqua les larmes du fils de cette accompagnatrice. 

L’étalage sans gêne d’un racisme aussi stupide et volontairement blessant ne peut provoquer que du dégoût. Du moins, c’est ce que l’on pourrait penser. Mais son acte a pourtant reçu à Châteauroux le « soutien total » de Mylène Wunsch (exprimé dans un tweet), candidate à l’élection municipale de notre ville pour le Rassemblement national. Elle veut donc être maire de Châteauroux. Sait-elle que dans notre ville, il y a de nombreux citoyens français musulmans ? Que beaucoup de citoyens musulmans de notre ville y participent à la vie sociale, culturelle, économique et politique de Châteauroux (comme le faisait d’ailleurs cette accompagnatrice scolaire pour sa région) ? Si ces faits sont trop insupportables pour elle, nous lui conseillons de renoncer à prétendre représenter les Castelroussins. Tous les Castelroussins. Car il est désormais évident que Mylène Wunsch a un problème avec une partie d’entre eux. 

Julien Odoul, Mylène Wunsch : l’extrême-droite, ce n’est pas la France. L’identité de la France n’est pas dans une religion, dans une couleur de peau ou dans une tenue vestimentaire. Elle est dans des institutions républicaines, c’est-à-dire dans des institutions qui mettent la souveraineté du peuple en leur coeur. Elle est dans les Droits de l’Homme et du Citoyen. Elle est dans sa devise : « Liberté, Égalité, Fraternité ». Être Français, c’est respecter ces valeurs, c’est chercher toujours à les défendre. Pas les bafouer aux pieds en soutenant ou en tenant des propos qui instillent dans le peuple le poison de la division sur des bases religieuses.

À Châteauroux, pour porter les valeurs humanistes qui ont fait de la France ce qu’elle est, il ne faudra donc pas compter aux municipales – mais qui en doutait ? – sur le Rassemblement national. Ceux qui aiment la France pour son Histoire républicaine, laïque et révolutionnaire auront cependant la possibilité de tourner leur mobilisation et leurs suffrages auprès d’une liste qui se revendique clairement de ces valeurs : Châteauroux citoyen.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire