Parcours d’insoumis

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Je m’appelle Cédric, j’ai aujourd’hui 22 ans et je suis pleinement et évidemment insoumis. Et je crois que mes racines familiales me le feront rester longtemps, j’espère.

Mon premier engagement citoyen a été de me mobiliser et de mobiliser le plus possible d’amis et de collègues à rejoindre le mouvement des Gilets Jaunes. À l’époque, j’étais au chômage et j’allais tous les jours au rond-point de ma ville, vêtu de mon gilet réfléchissant, pour combattre les idées nauséabondes de ce gouvernement incompétent et incompatible avec le peuple.

De fil en aiguille, sur ce rond-point, j’ai discuté avec des gens qui avaient des avis assez différents. J’ai discuté avec le délégué départemental de l’UPR, avec des sympathisants idéologiques du RN et avec un insoumis. Jusque là, je ne m’étais pas intéressé à la politique et je savais juste que je ne voterais jamais Macron.

Un soir d’une journée pluvieuse, je me suis posé et ai eu la réflexion suivante : « Les Gilets Jaunes, c’est bien, mais je pense qu’on pourra véritablement changer les choses en prenant le pouvoir avec des idées humanistes et non des idées à finalité financière ». De là, j’ai regardé les différents projets des partis politiques. Le RN, jamais je ne pourrai concevoir qu’on laisse des gens mourir parce qu’ils ne sont pas du même pays que moi. Les Républicains, jamais car le côté « il faut faire plein d’économie peut importe le prix pour rembourser la dette non remboursable »… LREM, j’en parle pas ! Et au PS, je n’ai pas trouvé de réel projet.

Puis vient un moment où je tombe sur un slogan insoumis : « L’HUMAIN D’ABORD » ! Je me dis : « Super, si réellement ils sont aussi humains que leur affiche, je signe » ! Et c’est ce que j’ai fait une petite heure après. Quelques jours plus tard avec Éric (l’insoumis du rond-point), je suis monté à Châteauroux et ai participé a ma première réunion FI. J’ai rencontré ce jour des gens qui avaient la même idéologie que moi.

Aujourd’hui, 6 mois après, je dois dire que je suis fier d’être insoumis et que je participe avec tous les copains à des luttes qui me tiennent vraiment à cœur comme les marches pour le climat, le comité anti-LBD, le comité d’appui de la France insoumise à Châteauroux et, dernièrement, je soutiens la démarche citoyenne de « Châteauroux Citoyen » pour les élections municipales de 2020

J’espère plusieurs choses de tout cela. D’abord qu’une majorité d’entre nous comprenne l’utilité de la révolution citoyenne par le bulletin de vote. Ensuite, un vrai changement des habitudes et un réel retour à la démocratie, mais aussi un réel retour de l’intérêt des citoyens à la politique. Parce que râler, c’est bien, mais argumenter et s’engager, c’est mieux.

Pour finir je veux remercier les insoumis de leur accueil, de leur gentillesse et de leurs humanisme.

Vous avez lu cet article jusqu’ici. Il vous a plu ?
Abonnez-vous gratuitement à la Newsletter ci-dessous :


Vous pouvez également partager cet article sur les réseaux sociaux à l’aide des boutons ci-dessous :

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire