CHÂTEAUROUX – RIC, ADP  : l’insoumis Aymeric Compain plaide pour plus de démocratie au conseil municipal

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pour Aymeric Compain, élu de la France insoumise, le conseil municipal du 26 juin 2019 sera marqué par une forte demande de démocratisation de la vie communale. En effet, l’élu castelroussin a décidé de frapper fort en proposant à ses collègues d’adopter le référendum d’initiative citoyenne à l’échelle de la ville. Il présentera un vœu sur le sujet qui propose l’organisation d’un RIC à Châteauroux lorsque 10% des électeurs inscrits sur la commune le demandent. Il pourrait porter sur une proposition de délibération rentrant dans le champ des compétences communales, sur l’abrogation d’une délibération du conseil municipal ou sur la révocation d’un élu. De quoi, on le devine, renforcer fortement le contrôle des électeurs de la ville sur leurs représentants. 

Un RIC municipal 

Bien que la France insoumise défende, depuis sa création en 2016, l’instauration du référendum d’initiative citoyenne, c’est bien sûr l’appropriation de cette revendication par le mouvement populaire des Gilets Jaunes qui l’a mis sur le devant de la scène. Une filiation parfaitement revendiquée dans son vœu par Aymeric Compain, qui avait déjà assumé de cheminer avec des gilets jaunes dans le cadre du combat du comité anti-LBD de Châteauroux contre l’armement de la police municipale. À cette occasion, il avait d’ailleurs rappelé à Gil Avérous la proposition du comité anti-LBD d’organisation une consultation des Castelroussins sur le sujet. Demande restée lettre morte, l’édile préférant faire fi des manifestations, pétitions et courriers lui demandant d’abandonner cette décision. 

 M. Compain veut justement en finir avec cette pratique verticale du pouvoir. Dans son vœu, il indique que la base de la République est la « souveraineté populaire » et que « la démocratie représentative n’est pas une des fins du régime républicain mais seulement l’un des moyens de mise en œuvre de ses principes ». En filigrane, il dessine une vision de la ville de Chateauroux aux avants postes de la démocratisation de la politique en France. « Les communes doivent se mettre du côté du peuple en lutte pour la conquête de sa souveraineté », écrit-il. Une première étape, en quelque sorte, pour ensuite généraliser le RIC à tous les niveaux de pouvoir.

Cas pratique  : le référendum ADP

Dans son optique de rendre Châteauroux exemplaire pour la participation citoyenne, l’élu insoumis ne s’arrête pas là. Dans un second vœu, il souhaite que la municipalité soit proactive dans la collecte des signatures pour le référendum d’initiative partagée sur la privatisation des Aéroports de Paris. Cette procédure constitutionnelle permet à des parlementaires et des citoyens de forcer la majorité à se prononcer sur l’organisation d’un référendum sur un sujet. En l’occurence, il s’agit d’annuler la privatisation d’Aéroports de Paris (ADP), devenue le symbole de la grande braderie de notre patrimoine économique national organisée par Emmanuel Macron. 248 parlementaires de tous les bords, des insoumis aux républicains, soutiennent cette initiative. Depuis le 15 juin, une collecte de 9 mois s’est ouverte pour recueillir le soutien de 4,7 millions de personnes inscrites sur les listes électorales. 

Un grand travail démocratique, donc, auquel Aymeric Compain propose que la mairie de Châteauroux contribue. Il demande notamment l’ouverture de points physiques décentralisés de recueil des signatures, la distribution par courrier d’informations pratiques sur la procédure, ou une campagne d’affichage. La position de Gil Avérous sur cette proposition sera intéressante. En effet, la droite à laquelle il appartient est divisée sur le sujet. La position du maire permettra de savoir s’il fait partie de l’aile séduite par le libéralisme macronien ou de celle inquiète de la perte de souveraineté nationale induite par la vente d’Aéroports de Paris. N’ayant pas répondu à la lettre ouverte sur le même sujet que lui a adressée Antoine Léaument, sa position n’est pour l’instant pas connue. 

Châteauroux citoyen

Dans tous les cas, nul doute que ces nouveaux pavés dans la mare lancés par Aymeric Compain nourriront les débats du conseil municipal. Ils semblent dessiner une cohérence avec le soutien du conseil municipal d’opposition pour la démarche participative « Châteauroux citoyen ». Lancée cette semaine en vue des municipales de 2020, elle propose aux Castelroussins, notamment via un site internet, de construire eux même le programme municipal. Une implication populaire en droite ligne avec les propositions portée par M. Compain au conseil.

 


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réflexions au sujet de “CHÂTEAUROUX – RIC, ADP  : l’insoumis Aymeric Compain plaide pour plus de démocratie au conseil municipal”

Laisser un commentaire