CHÂTEAUROUX – Le comité anti-LBD remet les signatures au maire Gil Avérous à la Foire expo

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Depuis le lancement par notre journal d’une pétition contre l’armement de la police municipale de Châteauroux, la fronde anti-LBD ne s’éteint pas. Dernier épisode en date, Antoine Léaument, initiateur de la pétition, appelait ce samedi 31 mai à remettre en main propre à Gil Avérous les 1316 signatures recueillies au cours du mois de mai. L’édile avait en effet annoncé délocaliser sa permanence municipale sur le stand de la communauté d’agglomération à la « Foire expo ». Sans doute imaginait-il passer un après-midi calme et tranquille alors qu’il avait balayé d’un revers de la main la question de l’armement de la police municipale lorsqu’il avait été interrogé par France Bleu Berry sur le sujet.

Vers une consultation populaire municipale sur le sujet ? 

C’était sans compter, donc, sur la dizaine de membres du comité anti-LBD qui s’est invitée dans le plan com’ bien rodé du maire pour renvoyer une image lisse et proche des citoyens. Parmi eux, des insoumis, des gilets jaunes et le leader des jeunes pour le climat : Gabriel Bléron-Ponroy. L’ensemble de l’arc des forces fédérées dans cette lutte était donc bien représenté.

comite lbd averous avant
Gilets jaunes, insoumis, jeunes pour le climat étaient présents pour remettre les signatures au maire.

À 15h, la délégation a donc remis au maire les noms de l’ensemble des pétitionnaires ainsi que leurs commentaires laissés en ligne dans lesquels les citoyens avancent de nombreux arguments. La démarche se voulait exemplaire de la méthode démocratique que le comité revendique pour faire avancer sa cause. Ainsi, les membres demandent désormais à la mairie de Châteauroux d’organiser une consultation populaire municipale pour connaître l’opinion de l’ensemble des Castelroussines et Castelroussins sur le sujet. Reste à connaître la réaction du pouvoir municipal, qui n’a pour l’instant pas réagit à cette proposition qui permettrait de trancher démocratiquement le débat.

Pas le rôle de la police municipale

La rencontre sur le stand de la « Foire expo » fut en tout cas l’occasion pour chaque camp de dérouler ses arguments. Du côté des opposants, on met en avant les 24 éborgnés pendant les manifestations de gilets jaunes et les centaines de blessés à la tête du fait de l’utilisation de lanceurs de balle de défense. Cet usage de la force a d’ailleurs valu à la France un rappel à l’ordre de la part de la Haute Commissaire aux Droits de l’Homme des Nations Unies, Michèle Bachelet. Par ailleurs, le défenseur des droits et de nombreuses associations de défense des droits humains comme la Ligue des Droits de l’Homme réclament le bannissement pur et simple de cet arme, reconnue comme «  arme de guerre  » par le ministère de l’Intérieur lui-même.

Pour les membres du comité anti-LBD, il s’agit d’un véritable détournement du rôle de la police municipale. Ils développent leur propre vision de ce qu’elle devrait être, à l’opposé de ce que fait le maire de Châteauroux. Ils demandent qu’elle devienne une police de proximité, dont la mission soit d’assurer la tranquillité publique et la sûreté grâce à un lien fort développé avec la population. Ils dénoncent la dérive qui consiste pour des fonctionnaires municipaux à boucher les trous laissés par le recul de l’État et l’hypocrisie de Gil Avérous, qui a soutenu jusqu’au bout Nicolas Sarkozy, responsable de la disparition de 13 000 postes de policiers nationaux. Cette conception a pu être exposée rapidement aux principaux intéressés au cour d’un échange entre Antoine Léaument et des policiers municipaux présents.

La bataille contre les LBD et les armes à feu à Châteauroux ne fait donc que commencer.

Vous avez lu cet article jusqu’ici. Il vous a intéressé ?
Abonnez-vous gratuitement à la Newsletter ci-dessous :


Vous pouvez également partager cet article sur les réseaux sociaux à l’aide des boutons ci-dessous :

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1 réflexion au sujet de “CHÂTEAUROUX – Le comité anti-LBD remet les signatures au maire Gil Avérous à la Foire expo”

Laisser un commentaire