CHÂTEAUROUX – La France insoumise commence le mois de mars en dynamique

  • 37
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce vendredi 1er mars et ce samedi 2 mars, les insoumis étaient mobilisés dans les rues de Châteauroux. Au programme : deux porte-à-porte, une présence à un rassemblement contre les pesticides, une action sur le marché de la mairie et une réunion d’organisation et de planification des actions à venir pour le mois de mars. À moins de trois mois de l’élection européenne du 26 mai, les insoumis de l’Indre sont en dynamique. « Ouste ! » vous raconte ces deux jours de mobilisation intense. 

À faire : rejoindre le comité d’appui de la France insoumise à Châteauroux

Vendredi : porte-à-porte à Saint-Christophe et rassemblement anti-pesticides

« Il faut faire de l’élection européenne un référendum anti-Macron ». C’est le mot d’ordre qu’ont été porter les insoumis de Châteauroux en porte-à-porte au quartier Saint-Christophe ce vendredi 1er mars. Durant une heure et-demie, deux équipes insoumises ont sillonné ce secteur de la ville pour informer sur les élections européennes, présenter le programme de la France insoumise et vérifier auprès des habitants qu’ils étaient bien inscrits sur les listes électorales.

En cette fin d’après-midi, une trentaine de personnes ont ouvert leur porte aux insoumis. Dans les discussions s’exprimait une colère contre la politique de Macron. Au point que certains habitants finissent par ne plus croire en « la politique » et pensent s’abstenir à cette élection. Mais les insoumis argumentaient : « l’abstention sert Macron : si on ne va pas voter contre lui, on lui laisse le champ libre pour gagner et dire qu’il est soutenu par la population », expliquaient-ils. Argument convainquant pour beaucoup, qui déclaraient vouloir réfléchir à cette stratégie et, peut-être, se saisir de leurs bulletins de vote pour punir le président des riches. L’un des habitants, qui avait assisté au meeting de Jean-Luc Mélenchon à Châteauroux en 2017, s’est d’ailleurs joint le lendemain à la réunion du comité d’appui insoumis (voir ci-après).

pesticides

À peine le porte-à-porte terminé, les insoumis se sont retrouvés ensuite au rassemblement organisé place de la mairie contre les pesticides. Une cinquantaine de personnes, parmi lesquels une dizaine d’insoumis et plusieurs gilets jaunes, étaient réunis pour alerter sur les dangers de ces produits chimiques qui détruisent les sols, l’eau, l’air et pourrissent la santé des consommateurs comme des producteurs.

Samedi : du marché de la mairie au quartier des Grands Champs

Le samedi 2 mars n’était pas un jour de repos pour les insoumis de Châteauroux. Dès 9h30, on pouvait les croiser sur le marché de la mairie. Les uns distribuaient le tract programmatique du mouvement sur les élections européennes aux Castelroussins venus faire leurs emplettes ; les autres tenaient le stand installé pour l’occasion et proposaient café et gâteaux aux passants intéressés. L’occasion pour celles et ceux qui le souhaitaient d’échanger sur les dégâts de la politique de Macron et de la meilleure façon de lui infliger une défaite… et même, pour les plus motivés, de laisser des coordonnés afin de se joindre à de prochaines actions de la France insoumise.

Mais pas le temps de trainer à la fin du marché pour l’équipe insoumise. Après un repas convivial, direction le quartier des Grands Champs pour une opération porte-à-porte. Le stand est rapidement remonté devant la résidence allée du commerce, le café servi et les douceurs disposées pour les habitants. Pendant ce temps, deux équipes partent quadriller le quartier. L’objectif : frapper aux portes et engager avec les gens une discussion sur le « référendum anti-Macron » que peuvent être les prochaines élections européennes. Et on peut dire que le mot d’ordre fait décidément mouche : maison après maison, appartement après appartement, il ne se trouve personne pour prendre la défense du président. Le libéralisme sans limite de Macron et de la Commission européenne, ici, on en connaît les conséquences. Dernière en date : la fermeture du bureau de poste du quartier. Certains veulent passer de la colère à l’action et profitent du passage des insoumis pour prendre date pour la suite. Avec le porte-à-porte effectué la veille à Saint Christophe, c’est en tout 150 logements qui auront été couverts par les insoumis dans le week-end.

Une réunion pour amplifier la dynamique

Une opération réussie, donc, pour la France insoumise… mais la journée est loin d’être finie. À 17h se tient la réunion du comité d’appui de la France insoumise de Châteauroux à la maison des associations de l’espace Pierre Mendès-France. Une trentaine d’insoumis ont répondu « présent » pour ce rendez-vous mensuel, soit un tiers de plus que lors de la réunion précédente. De fait, dans l’assistance, il y a de nouvelles têtes, preuve que l’intense activité des militants indriens de ces derniers mois paye. L’ordre du jour est chargé : il s’agit de planifier les prochaines actions et de déterminer comment la France insoumise peut se rendre utile aux nombreuses luttes du département.

La présence de deux gilets jaunes, venues pour s’informer, permet de se coordonner pour la montée à Paris du 16 mars. Les insoumis décident d’organiser un covoiturage géant pour l’occasion afin de permettre à un maximum de monde de participer à cette manifestation décisive. Il aura lieu le samedi 16 mars à 7h30 au boulodrome. Les autres sujets discutés sont très divers : situation des mineurs isolés et action de RESF, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, mobilisation des écoles, marches climats ou encore coordination des luttes des service publics. À chaque fois, les insoumis ont à cœur de rendre utile leur force. Pour le 8 mars, ils effectueront ainsi une collecte de produits hygiéniques au bénéfice du secours populaire lors d’un rassemblement place de la mairie de Châteauroux à 18h30. Autre date importante à ajouter dans l’agenda : le 4 mai prochain, Châteauroux accueillera un meeting des candidats de la région Centre aux européennes et la députée Mathilde Panot.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous gratuitement à la Newsletter ci-dessous :


Vous pouvez également partager cet article sur les réseaux sociaux à l’aide des boutons ci-dessous :

  • 37
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire