Décès du militant communiste Gérard Orru : soutien à sa famille, ses proches et ses camarades

  • 70
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est avec tristesse que nous avons appris la disparition de Gérard Orru.

Né à Tunis en 1940 et arrivé dans l’hexagone à 16 ans, il rejoint le parti communiste en 1968. Dans l’Indre, où il s’installe en 1995, il devient dès 2000 un membre de la direction de la section départementale du parti communiste. D’abord ouvrier dans une entreprise de plomberie-chauffage, il devient ensuite assistant parlementaire puis journaliste  à L’Echo.

Gérard Orru était un militant discret. Mais celles et ceux des insoumises et insoumis qui l’ont connu savent qu’avec lui, l’échange était toujours plaisant et sincère. Il était reconnu dans les rangs des insoumis pour ses analyses politiques pointues, toujours argumentées. C’était un militant de conviction avec qui beaucoup d’entre nous ont partagé de nombreux combats.

C’est donc avec une profonde tristesse que les insoumis de l’Indre adressent leurs condoléances à sa famille, et tout particulièrement à sa compagne.

Ses obsèques auront lieu le lundi 4 mars 2019, à 11 h 30, en la salle de cérémonie du Crématorium de Tours situé rue des Landes à Esvres (au sud de Tours). Les camarades et amis qui souhaitent lui rendent un dernier hommage peuvent apporter une fleur rouge (rose, œillet…).

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous gratuitement à la Newsletter ci-dessous :


Vous pouvez également partager cet article sur les réseaux sociaux à l’aide des boutons ci-dessous :

  • 70
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire