CHÂTEAUROUX – Le maire (LR) Gil Avérous porte plainte contre les gilets jaunes

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce samedi 15 décembre 2018, 150 gilets jaunes manifestaient à Châteauroux durant l’acte V de la mobilisation initiée début novembre. À l’occasion de cette manifestation pacifique, les participants ont déposé de la paille de chaque côté de la chaussée rue Victor Hugo pour signaler leur passage. Selon les informations de La Nouvelle République, ils auraient également mis de la paille dans le hall d’une agence bancaire ainsi que sur une voiture de luxe.

Hélas, ce moyen évident de dénoncer l’accaparement des richesses par les banques et les ultrariches n’a pas été du goût de Gil Avérous, maire « Les Républicains » de Châteauroux. Dans un message publié sur Facebook, celui-ci déclarait : « Des “pseudos gilets-jaunes” pensent qu’en salissant le centre-ville ils régleront leurs problèmes. Ces comportements sont irresponsables et contre-productifs. La ville de Châteauroux portera plainte contre les auteurs. Il serait temps que chacun prenne conscience de l’impact de ses actes. 😠 Qui va nettoyer ça ? Les employés municipaux ! Qui va payer ? Les Castelroussins ! ».

Gil Avérous qualifie d’« idiots » les actes des gilets jaunes

Selon les informations de France Bleu Berry, Gil Averous a exécuté la menace et a donc porté plainte contre les gilets jaunes. Si son chargé de communication explique qu’« il ne s’agit pas de prendre position pour ou contre les gilets jaunes, mais [qu’ils ne veulent] pas de dégradation dans les rues ni que les commerçants soient pénalisés », on a tout de même du mal à comprendre comment une plainte contre un mouvement social d’ampleur nationale (et même mondiale, désormais) pourrait ne pas être perçu comme une volonté de lui nuire et de l’affaiblir.

De fait, Gil Averous a trahi le fond de sa pensée en déclarant à la Nouvelle République : « Autant la manifestation de samedi dernier était gentille, autant là, ils sont allés trop loin. Ces actes sont idiots et contre-productifs, ils desservent le mouvement. On va devoir rappeler des agents très vite pour tout nettoyer. J’ai décidé de porter plainte, au nom de la Ville. » Les habitantes et les habitants de Châteauroux seront sans doute contents d’apprendre qu’en leur nom, le maire de la ville qualifie d’« idiots » les actes des gilets jaunes et porte plainte contre eux parce qu’ils « desserviraient le mouvement ». Mais si monsieur Averous voulait vraiment ne pas desservir le mouvement, porterait-il plainte contre lui « au nom de la ville », c’est à dire au nom des Castelroussines et Castelroussins ? La réponse est dans la question.

 
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la Newsletter ci-dessous :


Vous pouvez également partager cet article sur les réseaux sociaux à l’aide des boutons ci-dessous :

  •  
  •  
  •  
  •  
  •